Conseils et inspirations pour ton épanouissement personnel

Découvre un espace dédié au développement personnel. Explore des conseils pratiques et des inspirations pour créer la vie équilibrée et gratifiante que tu mérites. Rejoins-moi pour une aventure de croissance intérieure et de transformation personnelle.

blog image

9 obstacles à la communication

April 18, 20248 min read

9 obstacles à la communication

9 obstacles à la communication

La communication est le pilier fondamental de toute relation humaine, qu'elle soit personnelle, professionnelle, ou sociale. Cependant, malgré sa nécessité évidente, elle est souvent entravée par une multitude d'obstacles qui peuvent rendre la transmission d'idées, d'émotions et d'informations complexe, voire même impossible. Ces obstacles peuvent prendre diverses formes, allant des différences culturelles aux barrières linguistiques, en passant par les préjugés et les malentendus.

Dans cet article, nous explorerons ensemble les principaux obstacles à la communication auxquels nous sommes confrontés au quotidien, ainsi que des stratégies efficaces pour les surmonter et améliorer la qualité de nos interactions interpersonnelles.

 

La communication authentique

 

Contrairement à ce que nous pensons, l’amour ne suffit pas à entretenir une relation satisfaisante et durable. Face aux adversités de la vie, les relations en subissent le plus souvent le contre coup. Il n’y a qu’à travers la communication authentique, c’est-à-dire en exprimant adéquatement ce qui nous habite au plus profond de notre être, en écoutant vraiment l’autre, en le respectant, en acceptant que notre monde intérieur soit différent de l’autre qu’il est possible de faire perdurer une relation satisfaisante dans le temps.

Pour maîtriser l'art de la communication authentique, il est impératif de relever plusieurs défis et surmonter divers obstacles. Cette forme de communication exige non seulement un ensemble de compétences spécifiques, mais également un investissement en temps, de la persévérance et de l’introspection. En somme, son acquisition est parsemée d'obstacles qu'il convient de comprendre et de surmonter.

 

9 obstacles à la communication

 

Selon Colette Portelance, psychothérapeute, conférencière, auteure, créatrice et formatrice de l’approche non directive créatrice au Centre de Relation d’Aide de Montréal (CRAM) et à l’École Internationale de formation à l’ANDC, la communication représente neuf obstacles.

1) Le non-dit

Il arrive très souvent qu’une personne cache des aspects de sa vie à son partenaire de vie. Or, cela peut avoir un effet dévastateur sur la relation puisque le non-dit a pour conséquence de creuser un énorme fossé entre les deux partenaires. En fait, les conséquences sur la relation sont infinies. Entre autres, elle affecte la confiance en l’autre, la base de toute relation affective.

Comme l’explique si bien Colette Portelance, « Une relation affective construite sur le non-dit est une relation malade dont la guérison, si elle est possible, ne peut passer que par l’expression des « secrets ». »

La principale cause du non-dit est la peur de la réaction de l’autre et la culpabilité qu’elle provoque en soi, l’impuissance et la peur de perdre l’autre. Étonnamment, c’est justement lorsque la personne n’exprime pas ce qui n’est pas dit qu’elle finit par se perdre et détruire la relation.

 

2) L’irresponsabilité

L’irresponsabilité, c’est l’art de rendre l’autre responsable de ce qui nous arrive, ce que nous ressentons, nos malaises, des conséquences négatives de ses choix, ses échecs, ses besoins non satisfaits, etc.

Tenir l’autre responsable pour ce qui nous arrive à de lourdes conséquences sur la relation puisqu’elle provoque la fermeture et des conflits, des disputes qui peuvent détruire complètement la relation.

Il peut être difficile de concevoir, surtout d’accepter, que nous sommes responsables de ce que nous nous faisons vivre, ressentir, de nos choix... Il peut nous sembler inconcevable que nous ayons un énorme pouvoir sur notre vie. Néanmoins, c’est la réalité (Lire mon article Les émotions et leur cause principale).

 

3) La réaction défensive

Il est tout à fait légitime et humain de ressentir le besoin de se défendre. Cependant, le véritable problème survient lorsque cette défense prend le dessus sur l’écoute de l’autre, trop submergé(e), envahi(e) par ses émotions, ce qui entrave la capacité à reconnaître ses propres torts et erreurs.

Le plus souvent, derrière une réaction défensive, se cache de la peur : la peur de perdre l’autre, de perdre la face, de se sentir dévalorisé, de ne pas être à la hauteur, etc.

 

4) Les peurs non exprimées

Colette Portelance explique que chaque fois que nous avons peur et que nous ne laissons pas de place à la peur dans la relation, nous nous brimons dans la satisfaction de nos besoins.

La peur fait partie de l’être humain et il est utopique de penser que nous pouvons nous en débarrasser complètement. Il est de loin plus profitable d’apprendre à gérer nos peurs, les affronter et les exprimer adéquatement.

Huit peurs nuisent à la communication authentique soit la peur du rejet, la peur de décevoir, la peur de l’engagement, la peur de blesser, la peur du jugement, la peur du changement, la peur du conflit, finalement, la peur de l’envahissement (Lire mon article 8 peurs qui nuisent à la communication). Il est donc important de prendre conscience de nos peurs, de les affronter et de les exprimer adéquatement afin d’améliorer la communication dans la relation.

 

5) Le « patterns » bourreau-victime

Nous sommes tous enracinés(es) dans des schémas de pensée et de comportements qui nous conduisent à nous retrouver fréquemment dans des situations similaires. En adoptant continuellement les mêmes attitudes, nous sommes susceptibles de rencontrer les mêmes problèmes, d'attirer des partenaires présentant des profils similaires dans nos relations amoureuses, et de ressentir des insatisfactions récurrentes. Ce processus se déroule souvent de manière inconsciente, nous entraînant dans un cycle dont il est difficile de se libérer.

Le bourreau est cet individu qui, lorsque submergé par des émotions désagréables, réagit par la colère, l’agressivité, parfois même la violence.

La victime est cette personne qui, envahie par peur du rejet, de l’abandon, des conflits, de la colère de l’autre, réagit défensivement par l’apitoiement, la plainte, la soumission, l’écrasement…

Il devient donc essentiel de faire un travail sur soi afin de se libérer de ces schémas qui nuisent à la communication et affectent grandement nos relations affectives.

 

6) L’attente

N’y a-t-il pas plus grande frustration que l’attente ? De surcroit, l’attente est inévitable. Toutefois, selon Colette Portelance, « L’attente, c’est la perte de pouvoir sur soi. » Elle va jusqu’à dire que « L’attente, c’est la mort. »

Pour développer une relation saine et satisfaisante, il est crucial d’accepter qu’une relation parfaite n’existe pas. Aucune relation ne pourra combler tous nos besoins, toutes nos attentes, tous nos désirs. Il est capital d’accepter cette réalité.

L’acceptation de cette réalité nous redonne du pouvoir sur notre vie et d’agir non pas en essayant de changer l’autre, mais en se responsabilisant par rapport à notre vie par un travail sur soi, une remise en question de nos croyances à propos de nos relations, de nos attentes, une prise en charge de nos blessures…

 

7) L’oubli de soi

Il est courant de croire que sacrifier son propre bien-être pour se consacrer entièrement à l'autre est une manifestation d'amour authentique. Cependant, cette idée est souvent erronée. En effet, lorsque quelqu'un s'efface dans une relation, il risque de s'égarer, de perdre son identité, et finalement de disparaître au sein de cette dynamique. Cette perte d'identité a un impact significatif sur la communication et la relation dans leur ensemble.

Pour Colette Portelance, nous ne pouvons rencontrer l’autre si nous ne nous occupons pas de nous, comme nous ne pouvons pas rencontrer l’autre si nous nous occupons seulement de nous. Il est essentiel de s’occuper de ses besoins comme des besoins de l’autre pour développer une relation vraie, profonde et durable.

 

8) La comparaison

Il est crucial de comprendre et d’accepter que l’autre n’est pas nous, qu’il est différent, qu’il a un monde intérieur et un vécu différent du nôtre. Il est utopique de demander à l’autre de penser, de réagir comme nous. Demander à l’autre d’être nous, c’est perdre l’aspect unique et singulier de chaque être humain.

 

9) La confluence

Colette Portelance décrit la confluence comme étant un mécanisme de défense, donc inconscient, qui consiste à se perdre dans l’autre quand nous vivons un malaise comme de l’impuissance, par exemple.

La relation devient fusionnelle et les deux personnes ne forment qu’une personne, comme dans l’expression ma « douce moitié ». Les deux se perdent l’une dans l’autre. Les pensées, les opinions, les valeurs deviennent communes comme si elles n’étaient qu’une entité. Les deux y perdent leur côté unique, leur originalité, leurs différences. Or, dans ces conditions, la communication authentique devient impossible.

 

Il est essentiel de se rappeler que ce ne sont pas les conflits eux-mêmes qui affaiblissent une relation, mais plutôt la difficulté à reconnaître ses propres erreurs et à admettre ses torts. Le manque de communication constitue un élément central des problèmes relationnels. Bien que plusieurs obstacles se dressent sur le chemin de la communication, prendre conscience de ces défis et les considérer comme des opportunités de croissance permet de les surmonter. En transformant ces obstacles en défis à relever, il devient possible d'améliorer la communication, la rendant ainsi plus authentique et plus sincère.

En terminant, voici la communication présentée par Bernard Weber :

Entre

Ce que je pense

Ce que je veux dire

Ce que je crois dire

Ce que je dis

Ce que vous avez envie d’entendre

Ce que vous croyez entendre

Ce que vous entendez

Ce que vous avez envie de comprendre

Ce que vous croyez comprendre

Ce que vous comprenez

Il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.

Mais essayons quand même…

 

Suggestions de lecture :

📕La communication authentique de Colette Portelance

https://www.leslibraires.ca/livres/la-communication-authentique-approfondissez-vos-relations-colette-portelance-9782897211707.html?a=1597

📕 La liberté dans une relation affective de Colette Portelance

https://www.leslibraires.ca/livres/liberte-dans-la-relation-affective-la-colette-portelance-9782897210502.html?a=1597


Références :

PORTELANCE, Colette. La communication authentique. Montréal. QC.   Éditions du CRAM. 1997.

Weber, B. (2020). Chapitre 4. Communiquer avec talent. Dans : , B. Boussuat, S. Esposito & G. Étesse (Dir), Objectif Satisfaction client: Attitudes et techniques pour enchanter ses clients (pp. 91-118). Paris: Dunod.

https://www.cramformation.com/

août 28, 2023. Marie-Christine Savard

développement personnelcroissance personnellerelationrelation amoureuserelation sainecommunication authenticitéêtre vraibeoinsbesoinreconnaissanceamourêtre reconnuaffirmationsécurité affectivesécuritéécouteécoute de soiaccueilêtre accueillilibertécréationcréativitéColette PortelancerésilienceempathiebienveillancecompréhensionouvertureBernard Weberrelation affective
Back to Blog

Qui je suis

Coach de vie
Termes et conditions d’utilisation

Politique de confidentialité

©2023 Marie-Christine Savard, coach de vie.
Tous droits réservés.

Marie-Christine Savard, coach de vie

Téléphone : 438-230-5058

Email : coachdevietr@gmail.com

www.saimer.ca